Murmur Architecture

Salle des fêtes et associative

Un équipement démonstrateur de la 3e Révolution Industrielle

Salle des fêtes et associative
Lieu : Fourmies (59)
Client : Commune de Fourmies (59)
Année : 2021 - études en cours
Mission : Base + OPC
Surface : 650 m² surface plancher
Budget : 1 800 000 € HT
Conception : Mathilde Heren / Julien Pradat
Fiche Technique :

Construction bois (peuplier de région)

PassivHaus + Biosourcé

Crédit photo : Irwin Lelier

La commune de Fourmies souhaite construire une salle polyvalente, pour Trieux, quartier prioritaire du renouvellement urbain-politique de la ville, afin de répondre au manque d’équipements de type salle de réception sur son territoire. Ce bâtiment devra permettre aux habitants et associations d’y trouver un usage adapté à leurs besoins : spectacles, soirées festives, repas, réunions publiques et d’association, avec la possibilité d’un accueil périscolaire.

La municipalité a l’ambition d’un équipement qui soit démonstrateur de la 3ème Révolution Industrielle, mettant en action le changement de sa façon de produire, de consommer, d’échanger. La construction de cette salle polyvalente est exemplaire tant du point de vue de l'énergie que de son faible impact carbone.

Un bâtiment démonstrateur de la transition écologique dans une démarche REV3.

L’enjeu est ici de construire un bâtiment qui s’engage dans la nécessaire transition écologique. Il prend en compte la raréfaction des ressources naturelles, la nécessité d’agir pour limiter le réchauffement climatique et l’effondrement de la biodiversité. De ce fait, ce projet minimise les impacts pour les générations futures.

Pour cela, le bâtiment est construit avec des matériaux à faible énergie grise (énergie nécessaire pour produire, acheminer, mettre en oeuvre, entrenir, les matériaux utilisés pour le chantier). Ici, seront employés beaucoup de matériaux biosourcés locaux qui n'ont consommé que très peu d'énergie avant d'être mis en œuvre. Il s'agit de charpente en bois de peuplier, d'isolation en botte de paille, en laine de bois ou en textile recyclé et d'enduits de terre.

Le bâtiment est fortement isolé et ne consomme que très peu d'énergie. l'objectif est d'obtenir le label Passivhaus (label très exigeant pour des bâtiments dits « à énergie passive »). Le renouvellement d'air à lui seul permet de chauffer l'ensemble du bâtiment : l'air entrant passe par une petite batterie de réchauffage, l'air chaud est ensuite soufflé dans le bâtiment.

L'intégralité de l'énergie consommée pour faire fonctionner cet équipement est compensée par les apports solaires et la consommation de chaleur renouvelable produite par des panneaux solaires thermiques.

Nous nous inscrivons la démarche E+C- qui préfigure les futurs standards de la RT2020, ainsi, nous atteignons à des performances RT2012 -91%, et nous visons le niveau E3C2.

Une ossature en bois, si possible locale

Nous proposons ici une ossature bois en peuplier. L’ossature bois en feuillu de région est intéressante pour son impact environnemental et son bilan carbone. Produite et transformée dans la région, donc à faible énergie grise, elle favorise l’économie circulaire et met en valeur les savoir-faire locaux.

Des matériaux naturels et biosourcés

L’isolation en oeuvre de l’ossature bois sera réalisée en paille, sous forme de bottes.

La paille est produite très localement (dans un rayon généralement inférieur à 30km autour du site de projet) ce qui réduit son énergie grise. Renouvelable (produite à chaque moisson), elle comporte de multiples avantages pour le confort des usagers et des compagnons la mettant en oeuvre : pas d’émissions de COV nocif, un matériau sain et naturel, non transformé, qui offre un très bon déphasage de la paroi. Contrairement aux idées reçues, la paille ne craint ni le feu, ni les nuisibles : la densité de la botte de paille lui offre de très bons résultats de résistance au feu (qui n'y trouve pas assez d’oxygène), les insectes et rongeurs n’y trouvent aucune nourriture (ce n’est pas du foin et il n’y a plus de grains).

Salle des fêtes et associative
Salle des fêtes et associative
maquette
Entrée
croquis
« L’enjeu est de construire un bâtiment qui s’engage dans la nécessaire transition écologique.»
Salle des fêtes et associative
détail vue intérieure
Salle des fêtes et associative
Salle des fêtes et associative
Salle des fêtes et associative
Construire biosourcé en paille : « ce n’est pas les trois petits cochons »